Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

présentation

Ce petit site, ou blog-comme-on-dit, alimenté depuis novembre 2004, fait état d'un sentiment sur ce monde mal en point, des notes successives qui ne riment peut-être pas toujours à grand chose...
[...]
Rédigé quasi-entièrement en pleine possession de mes moyens intellectuels, j'espère sans aucune prétention qu'il sera susceptible de vous apporter de petits moments de réflexions...


syndication RSS


Cyber @cteurs : le site d'actions citoyennes











crôa crôa...



Freemen est un réseau de blogs, dont les autreurs sont convaincus que :

1/ le changement climatique est un problème majeur, pas uniquement écologique, mais aussi politique et économique.

2/ s'attaquer sérieusement à ce problème (et à d’autres… guerres, pauvreté, etc.) implique une remise en cause profonde de nos modèles économiques, et particulièrement de la notion de "croissance".

Au delà, comme le nom “Freemen“ l’indique, chacun pense, écrit ce qu’il veut, comme il le veut, sur son blog.

En créant des liens entre eux, les Freemen augmentent la visibilité de chacun d'eux. Rejoignez-les...

A l'évidence
A tous les hommes libres
Activart (Intelliblug)
Adam Kesher
Adamantane.orgue
Appel de Raspail
Aquafiesta
Ardente
Avenir climat
Bar Nabé
Blog Citoyen
Blokomondi
C'est quand le bonheur ?
Cap21 Normandie
Carnets de Nuit
Chambre avec vue
ChampG
Chaouinerie
Chroniques Martiennes
Citoyenne du monde... libre
Crédit facile
Crise dans les medias
D'Steckelburjer
Débords
Déconstruire Babylone
Décryptages
Dérapages
Dernières nouvelles de l'homme
Des alpes aux rocheuses
Des bulles
Des mondes en lutte
Développement durable
Développement durable et communication
Dialogue citoyen
Dieu des chats
Duplex
Eco-echos
Ecoabita
Ecocitoyen
Ecolodujour
Economie en campagne
Effraie@Blog
EKoloGik.com
Emile Bonjour
Entre Rêve et Réalité
Esprit Libre
Euromillion
Europeus
Exeworld
FAQ hommes libres
Farid Taha
Fragola
Fred de Mai
Fsens
Géoclic
Ghosts of Weimar
Gouvernance
Grande Question
Imagine 2012
Imagine 2050
Javafred
Juliette Robert
La Danse du Temps
La Faim d'un monde
La fin du capitalisme
La grande confusion
La liste à suivre
La rage du peuple…
Le Barrablog
Le Blog à Rythme
Le Blog de Guyom
Le grand ménage
Le Mague
Le Monde citoyen
Le site de la pauvreté intérieure
Le XXIIème siècle sera Utopie...
Les méditations du sauvage
Lucie de l'île
Lune de Neptune
Lux
Maison, sucrée maison
Malisan
Marionnettes en prison
Melanchalys
Met@llah
MetaBlog Journal de l'Hypertexte
Michalon
Mitsu Girlz
Mon Paysage
Moneinonline
Muji
Mythologie(s)
Nathalie NGK
Nicolas Marandon
Noolithic
Nous devons etre le changement ...
Nues _ news blog
Objectif planète
On refait le blog
Ostende
Page 2007
Penser paysage
Piquouse de rappel
PoliTIK_show
Pticrom
Quotidien Durable
Regard Sur
Remises en cause
Réseau Citoyens Libres
Sab et l'autre
Samuel Desgane
Sator
SDF
Sebos31
Skazat
Skyblogscope
Slovar les nouvelles
Source de la vie
Thierry Crouzet
This is the end
Toucher Rectal
Toujours aussi pareil ?
Tout allant vert
Tout autour de la terre
Tristram Shandy
Un œil sur la planète…
Une bibliothèque...
Utopie possible
Vampyr sentimental
Vie de Baptiste…
Vitriol
Welcome To The Brave New World
Zara-ecolo
_002

Archives


   

L'horizon s'assombrit, ultime raison pour garder les yeux bien ouverts, et affûter sa conscience.
19 octobre 2005 3 19 /10 /octobre /2005 00:00
Katrina, Rita, Stan et maintenant Wilma !

On n'en peut plus, on n'en veut plus ; des milliers de morts en l'espace de quelques semaines, des millions, milliards de dollars de dégats matériels. L'apocalypse n'est pas loin, doivent se dire les victimes rescapées de ses catastrophes "naturelles".
O mon Dieu ! Que la nature est cruelle !
A une certaine époque, l'église aurait dit qu'il s'agit là des foudres du tout puissant. Aujourd'hui, on crie au désespoir, on évacue des populations entières et on se prépare à envoyer les secours. Seules les conséquences sont traitées, et c'est bien normal car il n'y a rien d'autre à faire en face d'un ouragan. Mais quand est-ce que l'on va prendre conscience que ces catastrophes à répétition ne sont pas uniquement dues à la malchance ou la fatalité mais peut-être bien à l'activité humaine.
Ironie du sort, on fuit toute ville située sur la trajectoire des cyclones avec de gros 4x4. Des files continues de ces engins motorisés partent des cités pour aller se perdre se retrouver à la campagne ou dans des villes plus éloignées.

Mesdames, messieurs les victimes d'ouragans, ceux qui ont de la chance sont riches, vous vous barrez au volant de vos 4x4 énergivores pour survivre à une épreuve "naturelle" (après tout, cela existe depuis la nuit des temps), vous pensez à tout ce que vous avez laissé en partant, votre maison, votre jardin, vos deux autres voitures, vos meubles, votre écran 16/9 avec son dolby surround, votre frigo (américain) rempli de bons petits plats surgelés et de bouteilles de coca-cola et autres sodas, vos ordinateurs, la garde-robe de madame et les smokings de monsieur, les jouets de vos enfants, la niche du chien et le bocal des poissons rouges que vous avez pris soin d'emporter avec vous. Bref, vous êtes en soucis comme on dit !
Et bien mesdames et messieurs les victimes d'ouragans, ne croyez plus à la fatalité !

Demandez-vous si votre mode de vie, celui de l'occident, que l'on tente par tous les moyens d'imposer au reste du monde, ne constitue pas la cause majeure de cette acharnement apparent de la nature.
Demandez-vous si en continuant de la sorte, en recherchant toujours une croissance économique bienfaitrice en dépit de tous les ravages sur l'environnement, les ouragans n'auront pas tendance à augmenter en nombre et en puissance.
Demandez-vous si le système mondiale est seulement possible pour une population grandissante qui rêve d'atteindre le sommet matériel de nos pays riches.

Vous verrez, je l'espère, que la voie empreintée par l'homme n'est plus la bonne... et qu'il faut en changer immédiatement. Dans le cas contraire, commencer une grève contre ces fameuses catastrophes naturelles ou bien enterrez-vous bien profond.

Partager cet article

Repost 0
Published by kémi - dans alternatures
commenter cet article

commentaires

barnabé 27/10/2005 16:18

'Nous' avons cette facilité de nous recentrez sur nous-même.
Il y a beaucoup de 'nous' car aujourd'hui il y a que 'nous qui comptons.

A l'échelle de l'homme à peu près civilisé du 20ème siècle, soit qui a laissé traces du passage des catastrophes à travers le monde, nous voyons une augmentation de la fréquence des cyclones.
Nous concluons sans prendre de recul.

Donc, nous sommes victimes de la fatalité (enfin surtout ceux qui passent bien à la télé).
Sans se poser d'autres questions.

Ou alors si. On se complaint sur notre sort.
Sans faire différemment ensuite.

kemi 26/10/2005 20:34

Un bout de réponse...
;-)

Pendant la seconde guerre mondiale, des prénoms féminins ont été donnés aux cyclones par les météorologistes de l'Armée de l'Air et de la Navy qui faisaient de la prévision cyclonique sur le Pacifique (noms de leurs petites amies ou femmes). De 1950 à 1952, les cyclones tropicaux de l'Océan Atlantique Nord ont été identifiés par l'alphabet phonétique, mais en 1953, le Bureau Météorologique Américain n'a donné que des noms de femmes.
En 1979, l'OMM et le Service Météorologique Américain (NWS) ont décidé d'alterner les prénoms masculins et féminins.

Les cyclones du bassin Pacifique Nord-Est ont commencé à porter des noms de femmes en 1959 pour ceux intéressant la région d'Hawaï et en 1960 cette mesure a été étendue au reste Pacifique Nord-Est. En 1978, les prénoms masculins et féminins ont été utilisés.

Pour le Pacifique Nord-Ouest, les cyclones étaient baptisés de noms de femme dès 1945, les masculins faisant leur apparition en 1979.

Dans la région de l'Océan Indien Nord, les cyclones ne sont pas nommés.

Les cyclones du Sud-Ouest de l'Océan Indien ont commencé à être baptisés pendant la saison 1960/1961.

La région australienne et le reste du Pacifique Sud (à l'est de 90°E, au sud de l'équateur) ont commencé à donner des noms de femmes aux tempêtes en 1964, les noms masculins faisant leur apparition pendant la saison 1974/1975.

claire 26/10/2005 16:26

J'espère que ta voix sera entendu et que d'autres voix se lèveront à la suite.
Et excellente question de NGK, pourquoi les ouragans ont toujours des prénoms féminins? Les femmes sont-elles synonymes de catastrophe?? Grande question!! ;)

NGK 20/10/2005 19:03

Pourquoi est-ce que les cataclysmes ont presque toujours des prénoms féminins ? Je suis ok pour la grêve contre les catastrophes naturelles...

A Lire Ici