Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

présentation

Ce petit site, ou blog-comme-on-dit, alimenté depuis novembre 2004, fait état d'un sentiment sur ce monde mal en point, des notes successives qui ne riment peut-être pas toujours à grand chose...
[...]
Rédigé quasi-entièrement en pleine possession de mes moyens intellectuels, j'espère sans aucune prétention qu'il sera susceptible de vous apporter de petits moments de réflexions...


syndication RSS


Cyber @cteurs : le site d'actions citoyennes











crôa crôa...



Freemen est un réseau de blogs, dont les autreurs sont convaincus que :

1/ le changement climatique est un problème majeur, pas uniquement écologique, mais aussi politique et économique.

2/ s'attaquer sérieusement à ce problème (et à d’autres… guerres, pauvreté, etc.) implique une remise en cause profonde de nos modèles économiques, et particulièrement de la notion de "croissance".

Au delà, comme le nom “Freemen“ l’indique, chacun pense, écrit ce qu’il veut, comme il le veut, sur son blog.

En créant des liens entre eux, les Freemen augmentent la visibilité de chacun d'eux. Rejoignez-les...

A l'évidence
A tous les hommes libres
Activart (Intelliblug)
Adam Kesher
Adamantane.orgue
Appel de Raspail
Aquafiesta
Ardente
Avenir climat
Bar Nabé
Blog Citoyen
Blokomondi
C'est quand le bonheur ?
Cap21 Normandie
Carnets de Nuit
Chambre avec vue
ChampG
Chaouinerie
Chroniques Martiennes
Citoyenne du monde... libre
Crédit facile
Crise dans les medias
D'Steckelburjer
Débords
Déconstruire Babylone
Décryptages
Dérapages
Dernières nouvelles de l'homme
Des alpes aux rocheuses
Des bulles
Des mondes en lutte
Développement durable
Développement durable et communication
Dialogue citoyen
Dieu des chats
Duplex
Eco-echos
Ecoabita
Ecocitoyen
Ecolodujour
Economie en campagne
Effraie@Blog
EKoloGik.com
Emile Bonjour
Entre Rêve et Réalité
Esprit Libre
Euromillion
Europeus
Exeworld
FAQ hommes libres
Farid Taha
Fragola
Fred de Mai
Fsens
Géoclic
Ghosts of Weimar
Gouvernance
Grande Question
Imagine 2012
Imagine 2050
Javafred
Juliette Robert
La Danse du Temps
La Faim d'un monde
La fin du capitalisme
La grande confusion
La liste à suivre
La rage du peuple…
Le Barrablog
Le Blog à Rythme
Le Blog de Guyom
Le grand ménage
Le Mague
Le Monde citoyen
Le site de la pauvreté intérieure
Le XXIIème siècle sera Utopie...
Les méditations du sauvage
Lucie de l'île
Lune de Neptune
Lux
Maison, sucrée maison
Malisan
Marionnettes en prison
Melanchalys
Met@llah
MetaBlog Journal de l'Hypertexte
Michalon
Mitsu Girlz
Mon Paysage
Moneinonline
Muji
Mythologie(s)
Nathalie NGK
Nicolas Marandon
Noolithic
Nous devons etre le changement ...
Nues _ news blog
Objectif planète
On refait le blog
Ostende
Page 2007
Penser paysage
Piquouse de rappel
PoliTIK_show
Pticrom
Quotidien Durable
Regard Sur
Remises en cause
Réseau Citoyens Libres
Sab et l'autre
Samuel Desgane
Sator
SDF
Sebos31
Skazat
Skyblogscope
Slovar les nouvelles
Source de la vie
Thierry Crouzet
This is the end
Toucher Rectal
Toujours aussi pareil ?
Tout allant vert
Tout autour de la terre
Tristram Shandy
Un œil sur la planète…
Une bibliothèque...
Utopie possible
Vampyr sentimental
Vie de Baptiste…
Vitriol
Welcome To The Brave New World
Zara-ecolo
_002

Archives


   

L'horizon s'assombrit, ultime raison pour garder les yeux bien ouverts, et affûter sa conscience.
12 décembre 2006 2 12 /12 /décembre /2006 13:57
Perte de vitesse dans la publication sur ce blog.
Oui, et alors ?

Le temps que je passe attaché à cette machine (PC - internet), me sert plus à lire une certaine actualité, à me documenter sur quelques petites choses (le temps de cuisson des navets par exemple), ou à dialoguer un petit peu avec mes "contacts", enfin bref, je ne prends plus vraiment le temps d'écrire sur blokomondi (heu... c'est titre de cette page !?), ni ailleurs d'ailleurs ! Ca m'embête un peu mais il est fort possible que ça revienne. Y'a tellement d'autres choses à lire aussi, et beaucoup à faire... qu'insidieusement, j'écris moins.

En lisant des papiers sur la situation à Oaxaca, sur l'effondrement de la gauche avant cette probable pathétique présidentielle, sur les OGM, le nucléaire, les inégalités diverses, la destruction en règle de notre écosystème, la dérive de notre démocratie vers le sécuritaire, le tout marchand ; en lisant des papiers sur les crises multiples et toujours plus nombreuses et plus profondes qui jaillissent ou perdurent sur notre monde, je me rends compte qu'il est bien plus que temps d'agir !

Agir, mais quelle est notre marge de manoeuvre temporelle ? 10 ans, 20 ans ? Pas beaucoup plus en tout cas.
Agir, certes mais comment ? Une nécessité que je ressens se situe à l'échelle individuelle, se relocaliser radicalement. Diminuer ses transports. Manger local. Economiser. L'énergie, l'eau, les ressources, nos outils. Hum... bref appliquer au maximum ces "petits" gestes si cher à Nicolas Hulot. Il a raison, il faut prendre conscience des conséquences de chacun de nos actes et agir pour les réduire quand ceux-ci sont imcompatibles avec une vraie vie humaine (et la vraie vie, elle est bien différente de celle d'auchan, et probablement plus proche de celle des champs).
[ en passant : manger moins de viande, ou mieux, ne plus en manger économise énormément plus d'eau que le fait de fermer l'eau sous la douche ou en se lavant les dents, une action n'empêche pas l'autre bien sûr ! ]

Les petits gestes écolos, bien, très bien, utiles et nécessaires mais pas suffisant du tout.
Surtout, ne pas se contenter de cela, ne pas rester obnubiler par ça et aller plus loin, penser plus loin. La simplicité volontaire ne sera pas notre porte de secours, même si l'on doit être le changement que l'on veut pour le monde, quelques gentils citoyens qui consomment un peu moins et plus équitablement ne changeront pas l'ordre des choses qui s'inscrit dans le toujours plus, plus souvent, plus rapidement, fortement claironné par la publicité ainsi que l'éducation que l'on nous donne. Pub et éducation vont même jusqu'à fusionner pour ne bientôt former plus qu'une seule activité se résumant à vivre = consommer.

Agir individuellement ne constitue donc qu'une mise en cohérence de ses actes avec ses convictions mais n'est en rien un levier suffisant pour voir l'arrivée d'un réel changement de société. Ce n'est qu'un point de départ individuel. Nombre de personnes vont jusqu'à mettre en garde sur la capacité et la force du système actuel à tout engloutir. Tout comme il ne faut plus attendre le grand soir révolutionnaire, il n'y a pas à attendre de changement spontané et massif dans le comportement individuel des gens qui mangent de la publicité à forte dose quotidiennement et suivent le mouvement consumériste pour rester de son époque (!!!), ce qui rend tout le monde bien docile face à un état du monde en train de s'effriter sous nos agissements.

C'est donc par la mise en place de solutions collectives, solidaires, et équitables que pourra s'amorcer un profond changement de nos modes de vie. Il faut allier à cela un engagement politique fort des citoyens. Et voir ce politique come la gestion des choses de la cité, pas comme un combat de plus en plus stérile entre liberté commerciale et couverture sociale. Des crises se produiront mais c'est aux peuples de les gérer. C'est des simples gens que doit venir la prise de conscience collective pour pouvoir sortir des impasses (environnementale, sociale, politique, humaine) dans lesquelles nous nous sommes enfermés.
Les révolutions "à gauche" en amérique du sud sont une voie de dissension face à l'ultra-libéralisme, les faucheurs volontaires qu'on ne présentent plus sont une manière de faire émergé un débat profond de société, les actions antipub doivent se multiplier pour combattre cette diffusion agressive d'un mode de vie qui nous nuit.
Engagement polique, c'est une discussion au café du coin, c'est le partage avec ses proches, c'est la solidarité et non pas la charité, c'est la remise en cause radicale de ce que l'on ne tolère plus, de ce qui ne va plus, et son application d'abord individuellement puis collectivement.

Imaginons le jour où : les vélos envahiront les rues, 2 machines à laver serviront à toute la co-propriété, la cour de l'immeuble ou la parcelle de gazon seront transformés en petit potager naturel, les vacances se passeront avec un sac à dos, de bonnes chaussures et des moments de convivialité partagée... et quoi d'autre ? Tout, plein de choses, beaucoup de choses...

Tout ce texte pour résumer un embryon idée : la changement individuel doit s'accompagner de changements au niveau collectif, par la mise en place de solutions de vie avec et pour la collectivité. Et le tout ne doit pas se priver d'un retour au politique, d'actions militantes, d'échanges, de partage. Pour un autre monde qui résolument est possible... mais le temps presse alors agissons !

Partager cet article

Repost 0
Published by kémi - dans âme errante
commenter cet article

commentaires

Roland 22/01/2008 21:08

oui, et première initiative à faire (et d"éjà ça si tout le monde le faisait ça aurait plein de conséquences): boycotter les Grandes Surfaces:http://miiraslimake.over-blog.com/article-658066.html

A Lire Ici