Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

présentation

Ce petit site, ou blog-comme-on-dit, alimenté depuis novembre 2004, fait état d'un sentiment sur ce monde mal en point, des notes successives qui ne riment peut-être pas toujours à grand chose...
[...]
Rédigé quasi-entièrement en pleine possession de mes moyens intellectuels, j'espère sans aucune prétention qu'il sera susceptible de vous apporter de petits moments de réflexions...


syndication RSS


Cyber @cteurs : le site d'actions citoyennes











crôa crôa...



Freemen est un réseau de blogs, dont les autreurs sont convaincus que :

1/ le changement climatique est un problème majeur, pas uniquement écologique, mais aussi politique et économique.

2/ s'attaquer sérieusement à ce problème (et à d’autres… guerres, pauvreté, etc.) implique une remise en cause profonde de nos modèles économiques, et particulièrement de la notion de "croissance".

Au delà, comme le nom “Freemen“ l’indique, chacun pense, écrit ce qu’il veut, comme il le veut, sur son blog.

En créant des liens entre eux, les Freemen augmentent la visibilité de chacun d'eux. Rejoignez-les...

A l'évidence
A tous les hommes libres
Activart (Intelliblug)
Adam Kesher
Adamantane.orgue
Appel de Raspail
Aquafiesta
Ardente
Avenir climat
Bar Nabé
Blog Citoyen
Blokomondi
C'est quand le bonheur ?
Cap21 Normandie
Carnets de Nuit
Chambre avec vue
ChampG
Chaouinerie
Chroniques Martiennes
Citoyenne du monde... libre
Crédit facile
Crise dans les medias
D'Steckelburjer
Débords
Déconstruire Babylone
Décryptages
Dérapages
Dernières nouvelles de l'homme
Des alpes aux rocheuses
Des bulles
Des mondes en lutte
Développement durable
Développement durable et communication
Dialogue citoyen
Dieu des chats
Duplex
Eco-echos
Ecoabita
Ecocitoyen
Ecolodujour
Economie en campagne
Effraie@Blog
EKoloGik.com
Emile Bonjour
Entre Rêve et Réalité
Esprit Libre
Euromillion
Europeus
Exeworld
FAQ hommes libres
Farid Taha
Fragola
Fred de Mai
Fsens
Géoclic
Ghosts of Weimar
Gouvernance
Grande Question
Imagine 2012
Imagine 2050
Javafred
Juliette Robert
La Danse du Temps
La Faim d'un monde
La fin du capitalisme
La grande confusion
La liste à suivre
La rage du peuple…
Le Barrablog
Le Blog à Rythme
Le Blog de Guyom
Le grand ménage
Le Mague
Le Monde citoyen
Le site de la pauvreté intérieure
Le XXIIème siècle sera Utopie...
Les méditations du sauvage
Lucie de l'île
Lune de Neptune
Lux
Maison, sucrée maison
Malisan
Marionnettes en prison
Melanchalys
Met@llah
MetaBlog Journal de l'Hypertexte
Michalon
Mitsu Girlz
Mon Paysage
Moneinonline
Muji
Mythologie(s)
Nathalie NGK
Nicolas Marandon
Noolithic
Nous devons etre le changement ...
Nues _ news blog
Objectif planète
On refait le blog
Ostende
Page 2007
Penser paysage
Piquouse de rappel
PoliTIK_show
Pticrom
Quotidien Durable
Regard Sur
Remises en cause
Réseau Citoyens Libres
Sab et l'autre
Samuel Desgane
Sator
SDF
Sebos31
Skazat
Skyblogscope
Slovar les nouvelles
Source de la vie
Thierry Crouzet
This is the end
Toucher Rectal
Toujours aussi pareil ?
Tout allant vert
Tout autour de la terre
Tristram Shandy
Un œil sur la planète…
Une bibliothèque...
Utopie possible
Vampyr sentimental
Vie de Baptiste…
Vitriol
Welcome To The Brave New World
Zara-ecolo
_002

Archives


   

L'horizon s'assombrit, ultime raison pour garder les yeux bien ouverts, et affûter sa conscience.
8 janvier 2006 7 08 /01 /janvier /2006 23:38
23:36

Un monde aliénant, le monde actuel.
Vivre résulte d'incohérences, de contrastes entre joie égoiste et peine existencielle, de doutes, de convictions. En jonglant à travers les choses de la vie, le rythme s'accélère sans cesse et nous emmène inéluctablement vers la mort, l'au-delà, la réincarnation ou que sais-je encore ? Rien !
Avancé intérieurement ne se conjugue nullement avec la réussite entendue par nos sociétés perdues, et cela correspond même à une marginalisation au sens des bien-pensants majoritaires de notre monde. Ceux-là même qui oppressent l'humanité sans y penser, sans même sans apercevoir parfois, sont loin de se douter qu'ils la font sombrer profondément vers des abîmes dont elle ne se relevera sans doute jamais.
Dans un monde inconscient, la conscience dérange...

...l'âme semble dérangée par sa conscience...
Repost 0
Published by kémi - dans âme errante
commenter cet article
6 janvier 2006 5 06 /01 /janvier /2006 19:24
test 1
1 2 test
BA ALORS ! ! !
L'uniformisation du son...
Repost 0
Published by kémi - dans pot-pourri
commenter cet article
6 janvier 2006 5 06 /01 /janvier /2006 18:31

L'oisiveté est une bénédiction pour la planète.

Repost 0
Published by kémi - dans pot-pourri
commenter cet article
5 janvier 2006 4 05 /01 /janvier /2006 17:02
En ce début d'année, deux sites jumeaux naissent sur la toile, à voir, à lire, à commenter, à faire découvrir, à imaginer.

Imagine 2012 et imagine 2050.





• Imagine 2050 tentera de dessiner un projet global à 40 ans, pour que le monde change et s'écarte de son cours actuel, purement suicidaire,

• Imagine 2012 sera centré sur la France. 2012, c'est le terme prévu du prochain mandat présidentiel. Ce sera le temps du bilan de toutes les promesses qui vous seront généreusement distribuées dans les 17 mois qui viennent. 2012 est une première étape d'importance vers le monde de 2050.

Imagine 2012 a clairement pour objet d'influer sur le débat de la prochaine présidentielle, en soulevant des thèmes, en posant des questions, en ouvrant des pistes, en proposant des solutions de citoyens libres.

Ce projet est en cours de construction. Il sera complété, jour après jour. Vous pouvez également y participer :

• en linkant les deux sites, si vous avez un site ou un blog,
• en les faisant connaître autour de vous,
• en apportant vos commentaires, favorables ou défavorables, sur chacun des textes,
• en adressant vos idées, vos suggestions, vos contributions pour relecture, validation et publication à : mail.imagine@gmail.com.

Nous mettons en place une équipe éditoriale, destinée à valider et à donner, s’il en manque, de la cohérence à des textes de provenances que nous souhaitons les plus diverses possibles.

Autant vous prévenir : la lecture d’un seul trait de ces blogs est évidemment indigeste. Nous en sommes conscients et savons qu’il faudra appliquer un peu de cosmétique à tout ça pour le rendre séduisant.

Pour pallier le défaut du dernier post qui chasse et démode le précédent, nous alternerons, la publication de nouveaux posts (1 tous les deux ou trois jours) et la republication régulière de textes existants, ou amendés, suite notamment à vos interventions. Cela permettra, notamment en fonction de l’actualité, de les remettre en avant et d’ouvrir ou de poursuivre la discussion, via les commentaires.

Imagine 2012 et Imagine 2050 ne se feront pas et n'existeront pas sans vous, puisque c'est de votre vie et de celles de vos enfants qu'il s'agit.

Repost 0
Published by kémi - dans alternatures
commenter cet article
3 janvier 2006 2 03 /01 /janvier /2006 15:27
Guerre économique, diplomatique, guerre de l'information, pour la liberté, guerre pour les ressources, le pétrole, le gaz, l'eau... Guerre religieuse, ethnique, guerre nucléaire !?

A lui seul, ce mot est un monde immonde.

Aujourd'hui sur Terre, on coupe le gaz à l'Ukraine pour tenter d'affaiblir un parti politique, on fait tomber un dictateur pour récupérer ses réserves de pétrole, on reste à l'écart de conflits et de génocides ethniques car sauver la vie d'hommes et de femmes n'a pas grand intérêt, on pioche de l'uranium en Afrique tout en laissant crever les populations locales, on exploite jusqu'à des enfants pour assouvir notre consommation occidentale, on pille notre environnement en regardant les séries américaines à la télé, on ferme les yeux très fort pour ne pas voir les immondices de nore civilisation.
Jusqu'à quand ?
Sommes-nous en guerre pour toujours, l'homme ne peut-il pas s'en passer ?

Contre la guerre, sauf celles des consciences...
Repost 0
Published by kémi - dans alternatures
commenter cet article
1 janvier 2006 7 01 /01 /janvier /2006 00:00
00:00

Bien...
.....bien, très bien.... alors.... pardon ! Excusez-moi...

Mesdammes et messieurs, une nouvelle année commence, la numéro 2006 depuis la naissance du petit. Vous le savez tous, j'ai l'air con de dire ça...
Mais bon, c'est juste un nombre, enfin voila, on passe une année.
Tout ce qui existait en 2005, si c'est encore là, aujourd'hui en 2006, alors c'est que ça a pris 1 an. Le tout a désormais 1 an de plus. Point. L'humanité a 1 an de plus. Et c'est notable quand on sait que l'humanité justement pourrait ne pas grandir de plus d'un siècle ou deux. S'éteindre à cause de nous d'ici 2100, 2200... que sais-je ? Bien avant en cas d'attaque nucléaire, d'emballement ultra-rapide (c'est plausible je pense) du réchauffement climatique, de pandémie mondiale virulente et  incurable... etc...

Alors je souhaite la bonne année à tout le monde, pour faire bien, etc..

Je souhaite sincérement que cette année soit bonne pour tout le monde mais pas pour tout le monde en particulier. Quand je dis pour tout le monde, je pense pour l'ensemble du monde, des gens de la planète, tout le collectif Monde. Ce qui n'implique pas que cette année soit bonne pour chaque personne.
Je m'explique... avec cet exemple que je veux simple...
Si chaque homme (femmes et enfants compris dans le lot, bien sûr hin), réalise ce qu'il souhaite en 2006, chose impossible je pense mais passons, alors dans ce cas, d'une certaine manière tout le monde aura eu une bonne année 2006.
Ce n'est pas ma manière de voir.
Car SI pour chaque personne, passer une bonne année représentait, trouver la personne de sa vie (bien), pouvoir se loger, se nourir, et se chauffer en hivers (19° max), garder ou retrouver l'espoir d'un bien-être durable, avoir 2 voitures (pas bien), une piscine (pas bien), la clim (pas bien), un appart à Val thorens (pas bien), une semaine ou quinze jours de vacances au bout du monde (pas bien), des tas d'autres trucs souvent matériels dont plein seront "pas bien" ALORS l'état général de la planète sera pire encore qu'aujourd'hui et du coup le collectif Monde aura passé une très mauvaise année, même sans le savoir à la limite. Dans ce sens là, tout le monde n'aura pas passé une bonne année.
Au final, si chacun passe une bonne année d'occidentalisation par exemple, tout le monde, l'ensemble, ne passera pas une bonne année. Et mon "bonne année pour tout le monde" parle pour l'emsemble et non pas pour chaque personne individuellement.
En clair, bonne année à l'humanité (= tout le monde) et par conséquent à la planète et à la vie en général... et en particulier aussi d'ailleurs.
Me suis-je fait comprendre, pas évident ! Si... non ??? Hum... J'me comprends.

Bref, l'humanité veillit d'un an, est-ce qu'elle s'assagit ? J'pense pas, mais elle est bien malade et c'est dur d'être malade comme ça ! C'est pas une excsue, la survie de l'humanité ne tiens qu'au fait qu'elle se réveille de son comas assez vite. Très vite ? D'accord très vite, super vite, tout de suite...
Je n'arrive pas à croire qu'il n'y ait pas en chaque être sur cette putain d'affectueuse fichue planète mangnifique qu'on passe notre temps à bousiller, un profond désir de continuité. Est-il possible qu'une seule âme non egarée sur cette planète souhaite la fin de l'aventure humaine ? Je ne peux le croire.

Mes résolutions... heu... que tout le monde passe une bonne année. Et moi aussi car je ne pourrai pas passer une bonne année sans trouver un cohérence avec mon état d'esprit...
Style une empreinte de maximum 1.8 hectare (je crois que c'est ça) et c'est pas gagné mais je vais m'y atteler avec force.
C'est tipar. Là, j'ai plus le temps, je suis en train de réveillonner sévère je pense...

Repost 0
Published by kémi - dans âme errante
commenter cet article
29 décembre 2005 4 29 /12 /décembre /2005 19:42
Mais ça ne va plus du tout pour poster un commentaire !!!
Oulalala... le début de la fin de ce blog ?!
Changeons ça au plus vite, on arrive pas à lire tout le bastrouf.
Heu... pardon, je pensais tout haut.
Le temps passe...
Ré-éditée le 30/12/2005, ça va mieux maintement.
Repost 0
Published by kémi - dans pot-pourri
commenter cet article
29 décembre 2005 4 29 /12 /décembre /2005 10:16
Chacun aura peut-être déjà entendu parler de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC), du Fond Monétaire International (FMI) ou de la Banque Mondiale (BM). La présence de ces instances internationales est de plus en plus remarquée. Et pour cause, depuis quelques années, ces 3 organisations mènent la danse libérale que les peuples du monde subissent. En tentant d'être simple, malgré la relative complexité de leurs fonctionnements respectifs, nous devrions pouvoir percer quelque peu le mystère de ses institutions si importantes qui nous guident dans la mondialisation.

Pour organiser le commerce, l'OMC est créée en 1995, elle succède au GATT (Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce). Son objectif affiché est de favoriser autant que possible la bonne marche, la prévisibilité et la liberté des échanges commerciaux. Ceci pour un monde économique plus prospère, plus pacifique et plus responsable.
De 1947 à 1994, le GATT avait pour but de faire baisser les tarifs douaniers sur les marchandises et ainsi faciliter la reconstruction d'après-guerre, réorganiser le monde. Cette mesure a eu un aspect positif sur l'économie mondiale alors dévastée par les conflits armés, les taxes aux frontières sont passées sur la période de 40-50% à 4-5%. Dans une certaine mesure, cela a fonctionner en dynamisant les échanges mondiaux de marchandises. Le GATT a donc parfaitement fait ce qu'il avait à faire. Grâce, entre autres, au GATT, le monde relève la tête. La libéralisation du commerce est donc bénéfique aux peuples et favorise leur développement.
La première étape se termine.
C'est l'avènement du cycle d'Uruguay (Uruguay round). Explications...
Dans le milieu des années 80, aux États-unis principalement, des industries de services (banque, assurance, télécommunication, tourisme, transport, etc...) ayant saturées leur marché national, demandent la même libéralisation commerciale que pour les biens et marchandises. Ils veulent, eux aussi, s'ouvrir au monde, et conquérir de nouvelles parts. On a donc commencé à mettre beaucoup d'autres choses sous ce régime de la liberté de commerce, à commencer par les services avec l'Accord Général sur le Commerce des Services (AGCS).
Après le début de ces négociations dans le cadre du cycle d'Uruguay, l'OMC voit donc le jour le 1er janvier 1995, et succède au GATT. Cette organisation rassemble aujourd'hui près de 149 pays, tous signataires des mêmes règles de fonctionnement. Cela représente 97% des pays du globe. Cette institution internationale est le centre de négociations permanentes, c'est à dire que de nouveaux domaines sont constamment soumis à une libéralisation marchande. D'où le principe des cycles, chaque cycle voit de nouveaux marchés s'ouvrir au commerce mondial. La règle du tout ou rien s'impose, un pays membre ne peut refuser une partie des accords de l'OMC. A terme, n'importe quel secteur d'activité est susceptible de faire parti des accords de libéralisation de l'OMC qui érige la liberté de commerce en lois internationales. On ne tient pas compte des aspects sociaux et environnementaux, éventuellement plus importants. Son indépendance lui confère un pouvoir gigantesque, dangereux même. L'Organe de Règlement des Différends (ORD), attaché à l'OMC, gère les différends entre les pays membres. De lourdes sanctions financières en cas de litige ne permettent pas aux pays pauvres de se défendre.
De son propre aveux, l'OMC avec le cycle d'Uruguay a réussi à libéraliser presque tous les domaines d'échanges, des brosses à dents aux bateaux de plaisance, des activités bancaires aux télécommunications et des gènes du riz sauvage aux traitements du sida. Tout cela a vocation à continuer...
Toutes ces négociations amènent finalement les pays membres à accepter d'ouvrir toujours plus de secteurs aux marchés. A terme, les négociations au sein de l'OMC mettent en péril la capacité des gouvernements à protéger leurs concitoyens, ceux-ci n'ayant aucun autre moyen que d'accepter des sanctions financières pour s'opposer au système établi. Les services publiques, de moins en moins nombreux et de moins en moins importants, constituent eux aussi, une entrave au commerce du fait des subventions publiques dont ils bénéficient. Tout don publique, aidant un entreprise par rapport à une autre, est considéré comme contraire aux lois du commerce mondial érigées à l'OMC. C'est là que nous en sommes.
Les règles qui régissent le commerce se font séparément du droit international, et c'est sans doute le problème majeur. Un premier pas dans le réajustement de cette organisation mondiale du commerce serait de l'inclure dans l'ONU. Les droits de l'homme et du citoyen et le respect de la nature pourrait alors être opposé au tout marchand qui domine. Un idéal commercial plus éthique qui n'est pas partagé par les puissances financières de notre monde, car il causerait simplement la fin du carnage de quelques uns sur le dos de tous les autres. L'OMC est un instrument puissant dirigé par les puissants de ce monde pour accroître leur pouvoir.

Quelques années avant la création du GATT en 1994 (OMC depuis 1995), a lieu à Bretton Woods une conférence monétaire et financière des Nations Unies. L'objet est de discuter de la reconstruction de l'Europe d'après guerre et de divers problèmes monétaires (instabilité des taux de changes, pratique commerciales protectionnistes). Le Fond Monétaire International (FMI) et la Banque Mondiale (BM) sont créés à cette occasion. Leurs objectifs sont respectivement, pour le FMI la stabilité du système monétaire avec des taux de change stables et un contrôle des capitaux, et pour la BM, la reconstruction de L'Europe et du Japon d'après guerre à l'aide de prêts aux pays dévastés.
De nobles objectifs au départ, mais une déviance de plus en plus prononcée vers un libéralisme à l'occidental marquent ces institutions de leur empreinte. Une dérive progressiste a lieu particulièrement au sein du FMI qui n'est pas dirigé démocratiquement mais dominé par les pays riches sur le principe d'un dollars égal à une voix. Les riches sont les maîtres de cette institution, les États-unis avec plus de 17% des voix sont les seuls à posséder un droit de veto. Il en découle que la doctrine économique libérale des États-unis s'applique au FMI sans aucune opposition possible à l'intérieur de la structure.
Dans la pratique, le FMI financé et contrôlé par les pays riches, accorde des prêts aux pays en proie à des difficultés financières. En contrepartie bien sûr, il fixe ses conditions. Les ajustements structurels, sous forme de recommandations économiques, visent à faire baisser les dépenses publiques en privatisant certains secteurs jugés inefficaces et à libéraliser les marchés intérieurs. Ceci est une obligation pour un pays bénéficiant d'une aide du FMI. Cette fois encore, seul le point de vue économique est pris en compte. Il est donc plus juste de voir le tout comme un instrument aux mains des pays riches pour imposer aux pays pauvres (en voie de développement), des règles strictes d'ouverture de leurs marchés, les plans d'ajustements structurels.
En somme, pour empêcher un pays en difficulté de s'enfoncer économiquement, le FMI et la BM prêtent de l'argent, en échange d'une diminution importante des dépenses publiques, ce qui revient à privatiser de nombreux secteurs (éducation et santé peuvent être dans le lot !). Au final et dans les faits, c'est une nuisance au développement qui s'opère. Les pays sont étouffés par des mesures qui les dépassent. Le modèle de développement occidental est imposé sans concession comme si capitalisme et libéralisme marchand étaient les seuls moyens pour l'humanité de se développer et de vivre correctement.

Libéralisation sans limite, marché tout puissant, dogme économique, fuite en avant, déréglementation permanente, contrôle inexistant ou inopérant, hommes et environnement délaissés.
L'OMC, le FMI et la BM forment le trio gagnant de la mondialisation marchande à l'oeuvre. Les oppositions de plus en plus nombreuses ne permettent pas de changer la donne. Quelques modifications permettraient d'engager un cercle vertueux de réappropriation de ces institutions pour les remettre au service de tous et non de quelques uns.
Par exemple mettre l'OMC, le FMI et la BM sous l'égide de l'ONU aurait pour conséquence directe la prise en compte et le respect des droits humains et de l'environnement, ce qui n'est absolument pas le cas aujourd'hui.
Prétendre lutter contre la pauvreté en soutenant un système que l'on ne saurait qualifier que d'immonde, et qui on le voit bien, ne parvient pas à fonctionner équitablement sur toute la planète, relève d'une profonde aberration. La logique voudrait un changement, mais ce monde est tout sauf... logique.
L'Organisation Mondiale du Commerce, le Fond Monétaire International et la Banque Mondiale agissent en moteurs de la mondialisation effrénée. S'attaquer à eux, les remettre en cause, constitue la base nécessaire pour un mieux que l'on doit espérer (Un autre monde reste possible).
Repost 0
27 décembre 2005 2 27 /12 /décembre /2005 00:36
Noël...
Début de crève. Rhume amélioré !
400 kilomètres en bagnole pour aller dans la famille, avec le loisir de contempler des tonnes de guirlandes électriques disposées sur le trajet, on pourrait peut-être construire une centrale nucléaire spéciale pour noël et les fêtes de la consommation.
Passer un moment tranquille en mangeant pas mal de bidoche sans se soucier pour le coup des millions qui crèvent de faim dans le monde.
En profiter pour rendre visite à la grand-mère atteinte d'alzheimer, la maladie pour la famille (le malade ne se souvient plus de vous).
Bref...
Rentrer avec la crève, si infime par rapport au reste. Manquer une sortie de route due à la neige sur la chaussée avant d'arriver. Enfin retrouver son pieu mais tous ces kilomètres en 2 jours déconnectent et ôtent la force de se coucher tout de suite.
Y'en a qui sont seul à noël, dès 2006, je boycotte, plus de cadeau, plus de bouffe énorme, c'est décidé, c'est fini. Plus de noël. V'la les économies ! ! !
Mon état n'est pas désepéré, mais ce n'est pas la forme olympique... cela dit, on ne peut pas l'avoir tout le temps, cette forme olympique, je suis pas un sportif de haut niveau moi.

Objectif à court terme, se reposer pour la partie de foot de demain.
Objectif à moyen terme, se reposer pour fêter le nouvel an comme il se doit. La je ne boycotte pas mais pas de cadeau, pas trop de kilomètres en voiture, le nouvel an n'est pas pour moi une fête de la consommation, simplement un peu d'alcool, des amis et ça suffit.
Objectif à moyen moyen terme, se reposer et enfin trouver un appart à louer puis déménager.
Objectif à moyen long terme, arrêter les soirées "australopithèque" (cf. spectacle de gad elmaley?!), s'assagir, agir.
Objectif à long terme (pour moi), mourir honorablement et après une vie... comme je l'entends égoïstement.
Objectif à long terme, mourir en croyant que le changement aura lieu, ou mieux, qu'il a eu lieu.
Objectif, mourir, je suis quasi sûr de l'atteindre et ne pense pas me tromper.

...l'âme continuant son chemin, se construit en permanence...
Repost 0
Published by kémi - dans âme errante
commenter cet article
19 décembre 2005 1 19 /12 /décembre /2005 23:35
Une initiative du blog antipub, la création d'une charte des sites sans pub.
Et puis voia, je voulais juste le signaler à ceux que ça pourrait intéresser.

Et du coup je fais de la pub pour un site antipub ? Ca me fais juste remarquer qu'il y a pub et... pub. Leurs objectifs finaux respectifs sont diamétralement opposés.
Repost 0
Published by kémi - dans alternatures
commenter cet article

A Lire Ici