Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

présentation

Ce petit site, ou blog-comme-on-dit, alimenté depuis novembre 2004, fait état d'un sentiment sur ce monde mal en point, des notes successives qui ne riment peut-être pas toujours à grand chose...
[...]
Rédigé quasi-entièrement en pleine possession de mes moyens intellectuels, j'espère sans aucune prétention qu'il sera susceptible de vous apporter de petits moments de réflexions...


syndication RSS


Cyber @cteurs : le site d'actions citoyennes











crôa crôa...



Freemen est un réseau de blogs, dont les autreurs sont convaincus que :

1/ le changement climatique est un problème majeur, pas uniquement écologique, mais aussi politique et économique.

2/ s'attaquer sérieusement à ce problème (et à d’autres… guerres, pauvreté, etc.) implique une remise en cause profonde de nos modèles économiques, et particulièrement de la notion de "croissance".

Au delà, comme le nom “Freemen“ l’indique, chacun pense, écrit ce qu’il veut, comme il le veut, sur son blog.

En créant des liens entre eux, les Freemen augmentent la visibilité de chacun d'eux. Rejoignez-les...

A l'évidence
A tous les hommes libres
Activart (Intelliblug)
Adam Kesher
Adamantane.orgue
Appel de Raspail
Aquafiesta
Ardente
Avenir climat
Bar Nabé
Blog Citoyen
Blokomondi
C'est quand le bonheur ?
Cap21 Normandie
Carnets de Nuit
Chambre avec vue
ChampG
Chaouinerie
Chroniques Martiennes
Citoyenne du monde... libre
Crédit facile
Crise dans les medias
D'Steckelburjer
Débords
Déconstruire Babylone
Décryptages
Dérapages
Dernières nouvelles de l'homme
Des alpes aux rocheuses
Des bulles
Des mondes en lutte
Développement durable
Développement durable et communication
Dialogue citoyen
Dieu des chats
Duplex
Eco-echos
Ecoabita
Ecocitoyen
Ecolodujour
Economie en campagne
Effraie@Blog
EKoloGik.com
Emile Bonjour
Entre Rêve et Réalité
Esprit Libre
Euromillion
Europeus
Exeworld
FAQ hommes libres
Farid Taha
Fragola
Fred de Mai
Fsens
Géoclic
Ghosts of Weimar
Gouvernance
Grande Question
Imagine 2012
Imagine 2050
Javafred
Juliette Robert
La Danse du Temps
La Faim d'un monde
La fin du capitalisme
La grande confusion
La liste à suivre
La rage du peuple…
Le Barrablog
Le Blog à Rythme
Le Blog de Guyom
Le grand ménage
Le Mague
Le Monde citoyen
Le site de la pauvreté intérieure
Le XXIIème siècle sera Utopie...
Les méditations du sauvage
Lucie de l'île
Lune de Neptune
Lux
Maison, sucrée maison
Malisan
Marionnettes en prison
Melanchalys
Met@llah
MetaBlog Journal de l'Hypertexte
Michalon
Mitsu Girlz
Mon Paysage
Moneinonline
Muji
Mythologie(s)
Nathalie NGK
Nicolas Marandon
Noolithic
Nous devons etre le changement ...
Nues _ news blog
Objectif planète
On refait le blog
Ostende
Page 2007
Penser paysage
Piquouse de rappel
PoliTIK_show
Pticrom
Quotidien Durable
Regard Sur
Remises en cause
Réseau Citoyens Libres
Sab et l'autre
Samuel Desgane
Sator
SDF
Sebos31
Skazat
Skyblogscope
Slovar les nouvelles
Source de la vie
Thierry Crouzet
This is the end
Toucher Rectal
Toujours aussi pareil ?
Tout allant vert
Tout autour de la terre
Tristram Shandy
Un œil sur la planète…
Une bibliothèque...
Utopie possible
Vampyr sentimental
Vie de Baptiste…
Vitriol
Welcome To The Brave New World
Zara-ecolo
_002

Archives


   

L'horizon s'assombrit, ultime raison pour garder les yeux bien ouverts, et affûter sa conscience.
12 janvier 2006 4 12 /01 /janvier /2006 15:56
Aujourd'hui, en 2006, imaginons ce qui pourrait se passer si le réseau des réseaux, nouvel outil de d'information et de communication disparaissait. Si demain internet n'existait plus, ne fonctionnait plus, un vide immense apparaîtrait. Le monde se retrouverait amputé d'un moyen puissant de communiquer qui a garder encore une marge importante de liberté d'expression.
Bref, les conséquences d'un arrêt d'internet seraient nombreuses et difficiles à énumérer.
Il est simplement bon de savoir que le monde n'est pas à l'abri d'une telle chose. La situation actuelle est telle qu'un seul pays a les moyens de couper purement et simplement tout ou parti du réseau internet, devinez de quel pays il s'agit... des États-unis !

Pour l'explication technique, le problème est centralisée par l'ICANN (Internet Corporation for Assigned Names ans Numbers). Cette organisme privé américain à but non lucratif a pour mission de préserver la stabilité opérationnelle d'internet, de promouvoir la concurrence, d'assurer une représentation globale des communications internet et d'élaborer une politique correspondant à se mission suivant une démarche consensuelle. En résumé, l'ICANN gère les noms de domaine au niveau mondial à l'aide de 13 puissants ordinateurs appelés « serveurs racines ». Depuis peu, il n'y a plus consensus au niveau international et la mainmise américaine sur le réseau est contestée. En septembre 2006, le contrat liant l'ICANN au ministère du commerce américain arrive à son terme et l'union européenne ainsi que d'autres pays (Brésil, Chine, Inde, Iran, ...) réclament une réforme de la gouvernance d'internet. Les États-unis ne sont évidemment pas d'accord.
Certains pays parlent déjà de la création de leur propre organisme national de gestion, ce qui reviendrait à diviser le réseau internet en plusieurs parties.
Les nations unis ont un rôle énorme à jouer pour résoudre ce problème mais le peuvent-elles encore ?

Ce n'est pas une invention de ma part, internet n'a peut-être pas vocation à perdurer.

source : le monde diplomatique
Repost 0
Published by kémi - dans alternatures
commenter cet article
5 janvier 2006 4 05 /01 /janvier /2006 17:02
En ce début d'année, deux sites jumeaux naissent sur la toile, à voir, à lire, à commenter, à faire découvrir, à imaginer.

Imagine 2012 et imagine 2050.





• Imagine 2050 tentera de dessiner un projet global à 40 ans, pour que le monde change et s'écarte de son cours actuel, purement suicidaire,

• Imagine 2012 sera centré sur la France. 2012, c'est le terme prévu du prochain mandat présidentiel. Ce sera le temps du bilan de toutes les promesses qui vous seront généreusement distribuées dans les 17 mois qui viennent. 2012 est une première étape d'importance vers le monde de 2050.

Imagine 2012 a clairement pour objet d'influer sur le débat de la prochaine présidentielle, en soulevant des thèmes, en posant des questions, en ouvrant des pistes, en proposant des solutions de citoyens libres.

Ce projet est en cours de construction. Il sera complété, jour après jour. Vous pouvez également y participer :

• en linkant les deux sites, si vous avez un site ou un blog,
• en les faisant connaître autour de vous,
• en apportant vos commentaires, favorables ou défavorables, sur chacun des textes,
• en adressant vos idées, vos suggestions, vos contributions pour relecture, validation et publication à : mail.imagine@gmail.com.

Nous mettons en place une équipe éditoriale, destinée à valider et à donner, s’il en manque, de la cohérence à des textes de provenances que nous souhaitons les plus diverses possibles.

Autant vous prévenir : la lecture d’un seul trait de ces blogs est évidemment indigeste. Nous en sommes conscients et savons qu’il faudra appliquer un peu de cosmétique à tout ça pour le rendre séduisant.

Pour pallier le défaut du dernier post qui chasse et démode le précédent, nous alternerons, la publication de nouveaux posts (1 tous les deux ou trois jours) et la republication régulière de textes existants, ou amendés, suite notamment à vos interventions. Cela permettra, notamment en fonction de l’actualité, de les remettre en avant et d’ouvrir ou de poursuivre la discussion, via les commentaires.

Imagine 2012 et Imagine 2050 ne se feront pas et n'existeront pas sans vous, puisque c'est de votre vie et de celles de vos enfants qu'il s'agit.

Repost 0
Published by kémi - dans alternatures
commenter cet article
3 janvier 2006 2 03 /01 /janvier /2006 15:27
Guerre économique, diplomatique, guerre de l'information, pour la liberté, guerre pour les ressources, le pétrole, le gaz, l'eau... Guerre religieuse, ethnique, guerre nucléaire !?

A lui seul, ce mot est un monde immonde.

Aujourd'hui sur Terre, on coupe le gaz à l'Ukraine pour tenter d'affaiblir un parti politique, on fait tomber un dictateur pour récupérer ses réserves de pétrole, on reste à l'écart de conflits et de génocides ethniques car sauver la vie d'hommes et de femmes n'a pas grand intérêt, on pioche de l'uranium en Afrique tout en laissant crever les populations locales, on exploite jusqu'à des enfants pour assouvir notre consommation occidentale, on pille notre environnement en regardant les séries américaines à la télé, on ferme les yeux très fort pour ne pas voir les immondices de nore civilisation.
Jusqu'à quand ?
Sommes-nous en guerre pour toujours, l'homme ne peut-il pas s'en passer ?

Contre la guerre, sauf celles des consciences...
Repost 0
Published by kémi - dans alternatures
commenter cet article
19 décembre 2005 1 19 /12 /décembre /2005 23:35
Une initiative du blog antipub, la création d'une charte des sites sans pub.
Et puis voia, je voulais juste le signaler à ceux que ça pourrait intéresser.

Et du coup je fais de la pub pour un site antipub ? Ca me fais juste remarquer qu'il y a pub et... pub. Leurs objectifs finaux respectifs sont diamétralement opposés.
Repost 0
Published by kémi - dans alternatures
commenter cet article
16 décembre 2005 5 16 /12 /décembre /2005 20:46

N.B. : Ce post n'a pas vocation à être lu. C'est uniquement un post "technique".

Chez les freemen, on parle de tout. et notamment de :

résistance, medias, oasis, élections, freemen, sarkozy, chat, développement durable, mythe, bébé, activiste, capitalisme, réchauffement climatique, satire, rock, évasion, citoyenneté, biodiversité, politique, autre, apprentissage, développement durable (encore), biocarburant, sdf, utopie, utopie (encore), papier recyclé, auteur, littérature, changement, présidentielles, et croissance.

Repost 0
Published by kémi - dans alternatures
commenter cet article
13 décembre 2005 2 13 /12 /décembre /2005 18:12
Etant donné l'état catastrophique dans lequel se trouve le monde, de quoi peut-on se satisfaire ?
A l'image des eurodéputés qui se félicitent de la réglementation REACH, ou du ministre canadien qui estime que le sommet de Montréal fut un succès, nos dirigeants se satisfont d'avancées, infimes, insignifiantes, qui ne changeront de toute façon rien.
Alors je me pose la question de savoir, s'il est simplement possible d'être satisfait d'une seule mesure annoncée par nos politiques.
Je m'ouvre à la reflexion, et tente de ne pas devenir réactionnaire...
Repost 0
Published by kémi - dans alternatures
commenter cet article
8 décembre 2005 4 08 /12 /décembre /2005 18:41
Ce voyage dans l'avenir étant très récent, la descritpion des événements n'est peut-être pas très claire, je la peaufinerai plus tard...

Je vais donc vous raconté comment d'ici 2030, l'humanité redresse la barre du navire pour s'en sortir !

Bizarrement, tout a commencé par l'intermédiaire d'attentats terroristes. La fin de l'utilisation du pétrole a joué un rôle majeur.
D'après les journaux du futur, 2008 a été l'année tournante, le pic pétrolier ayant été vraisemblablement atteint au milieu de l'hiver 2006 à cause d'une consommation accrue de pétrole pour le chauffage aux Etats-unis et en Europe.
Suite à cette flambée du baril de brut, néanmoins contrôlée, en 2007, une dizaine d'attentats revendiqués par Al Quaida ont lieu contre des sites pétroliers dans le golfe du Mexique, en Arabie Saoudite, en Irak, en Iran et au Vénézuela, le tout en moins d'une semaine.

Le résultat économique fut la suspension de toutes les cotations en bourse indexées sur le prix du pétrole. Autant dire la majorité ! De ce fait, l'économie mondiale est restée bloquée pendant des semaines. Tout était paralysé, plus de transport, peu d'énergie, plus de travail, etc... L'approvisionnement mondiale de denrée alimentaire est alors effectué par l'armée sous mandat de l'ONU, tout le pétrole disponible va à l'agriculture. Le chaos règne et seul le système autoritaire mis en place de toute urgence par les instances internationales permet au monde de garder le calme. Pendant tout ce temps, seule l'armée a accès au pétrole pour le distribuer essentiellement à l'agriculture. Les peuples en étant privé, les gens doivent se réorganiser entre eux, avec les moyens du bord.
Rationnement, sobriété, entraide sont de mise... Les tensions de départ se dissipent assez vite pour laisser place à une nouvelle organisation des biens et services au niveau mondiale.

Locale et globale, cette nouvelle organisation de la société dure depuis environ 6 mois, jusqu'en août 2008. Et le 2 août, la conférence de l'ONU ayant pour thème "notre monde nouveau" est lancée. Au programme, l'après pétrole. Pendant ces quelques mois sans pétrole, autant ne pas le cacher, des milliers, des centaines de milliers de personnes sont mortes de faim, de froid, et pour diverses autres raisons mais au final, on s'est rendu compte que l'air des villes était redevenu respirable, que les gens renouaient de vrais liens avec leurs voisins, disparition quasi simultanée de tous les conflits armés, le temps "libre" permis à beaucoup de se poser, de réfléchir, le niveau de stress des populations occidentales était en chute libre, etc... Inutile de préciser que les rues retrouvaient des couleurs, plus une seule voiture ne les empreintait.
Bref, les points bénéfiques de ce choc majeur furent nombreux, si bien qu'une fois les sites de pompage et de raffinage à nouveau en état de marche, la plupart des pays du globe se demandèrent s'il fallait reprendre notre consommation d'or noir.
Et le sommet de l'ONU arriva donc à point nommé. L'instance de gestion alimentaire et sanitaire (IGAS) ayant pour but de nourrir, soigner et loger la population mondiale est créée le 15 septembre 2008 et depuis cette date, seul l'IGAS et l'ONU ont droit à une consommation de pétrole sans véritable limite.
En résumé, à partir de la fin de l'année 2006, seuls l'agriculture, l'énergie (chauffage, électricité), l'industrie pharmaceutique et les transports dans une moindre mesure (ambulance, pompiers, service de l'ordre) continuent à utiliser du pétrole dans les mêmes quantités qu'en 2005. Très rapidement, avant 2008, plus aucun produit manufacturé n'est obtenu avec du pétrole. L'ONU imposant des quotas draconiens sur cette ressource fossile pour éviter de retrouver la consommation effrénée d'avant le choc. Mission réussie car au début 2010, son utilisation a totalement disparu, le niveau d'extraction ayant retrouvé le niveau de 1960.

En 2017, 10 ans après le cataclysme économique, nouveau somment de l'ONU et de l'IGAS pour un bilan sur l'après pétrole. Malgré la réussite de cet métamorphose sociétale, rien n'a été pris pour acquit, et les débats se sont tournés sur l'utilisation encore importante de pétrole par l'IGAS. En effet, malgré un abandon de cette énergie polluante par la société civile, redevenue plus ou moins saine d'un point de vue social, les sols et l'eau restent très pollués par l'agriculture. Le 4 février 2018, est décidé par l'IGAS que toutes les exploitations agricole devraient à terme devenir complètement biologiques et stopper l'utilisation d'or noir. La date butoir a été fixée au 1 mai 2022.
Les 4 années qui suivirent virent une transformation radicale de l'agriculture héritée du 20ème siècle, évidemment beaucoup moins de viande, plus aucun pesticide ou agent chimique, traction majoritairement animale, désurbanisation massive des villes. En 2022, chaque parcelle de terre cultivée peut être considérée comme saine. Tous les indices écologiques alarmant du début du siècle sont à la baisse. Le réchauffement climatique continue toujours d'augmenter du fait de l'inertie mais sa progression s'infléchit nettement.
Un soulagement profond trouve naissance au centre d'une humanité ayant retrouvée son lien précieux avec la nature.
En 2030, la situation parait paradisiaque par rapport à 2005, croyez-le ou non, ça s'arrange !

Depuis, je vis un peu plus apaisé et ai détruit ma machine à voyager dans le temps.
Ayons confiance en l'avenir... Il est presque tout rose. Le rêve d'une humanité consciente de sa place privilégiée et respectueuse de la vie prend forme. N'en doutons plus, les temps sombres seront demain derrière nous.
Repost 0
Published by kémi - dans alternatures
commenter cet article
7 décembre 2005 3 07 /12 /décembre /2005 23:19
Province de Chilin en Chine, et son usine pétrochimique qui explose, benzène pour tous.

Téhéran, et ses habitants invités à rester chez eux pendant 2 jours à cause de la pollution de l'air.

Montréal, et sa conférence sur l'après Kyoto, en 2012, aucune solution concrète envisagée.

Hong-Kong bientôt, et son sommet de l'OMC, libéralisation, marchandisation toujours et encore.


STOP !


Ne vous en faîtes pas, je suis de retour du futur et bien que cela soit difficile à croire tant notre situation en 2005 paraît compromise, je vous l'affirme, en 2030, la dégradation environnementale mondiale est en passe d'être stabilisée, le gouffre sociale se résorbe à une vitesse impensable. La rapidité des événements est tellement impressionnante que beaucoup de gens peinent à le croire mais tous les faits montrent bel et bien qu'un changement de comportement de l'homme a eu lieu et qu'il soulage l'humanité aussi bien que la biosphère.

Comment cela s'est-il passé ?
Je vous raconte la suite ici !
Repost 0
Published by kémi - dans alternatures
commenter cet article
5 décembre 2005 1 05 /12 /décembre /2005 14:28
Monsanto

Qui ne connaît pas la firme Monsanto ? Beurk, pas bien les OGM, pas bien du tout...

Bombing, Monsanto n'a qu'à bien se tenir...
En créant des liens comme ceux-ci sur vos sites ou forum internet Monsanto Monsanto Monsanto Monsanto Monsanto, vous participerai à augmenter la popularité de la firme Monsanto sur les moteurs de recherche.
Repost 0
Published by kémi - dans alternatures
commenter cet article
30 novembre 2005 3 30 /11 /novembre /2005 00:00
Kyoto, oublié.

Kyoto 2, n'y pensons même pas !

Une réduction de 50% de nos émissions de gaz à effet de serre par rapport à celles de 1990, impossible. (A quoi ça correspondrait ?)
C'est pourtant ce que l'on devra faire pour stopper la progression de l'effet de serre. Pas l'arrêter, non, simplement stopper son augmentation future.
Alors dans ce contexte, mieux vaut, hélas, encore une fois, rester pessimiste...
Tristement pessimiste.

Combien de catastrophes faudra-t-il avant de réagir ? Katrina & co n'auront pas suffit à nous ouvrir les yeux... La fatalité a toujours un rôle prédominant dans nos sphères décisionnelles ! La remise en cause de nos idéaux industriels, individualistes, matérialistes, gaspilleurs, inhumains ne se fera pas aujourd'hui.
Le monde bouge, des collectifs se créer chaque jour pour dénoncer l'absurdité flagrante, les injustices, et l'inconscience de nos comportements mais tout cela n'a pas plus d'effet qu'un courant d'air sur la carrosserie d'une voiture lancée à toute vitesse et en surrégime sur l'autoroute. Dans notre foi aveugle en l'homme-dieu-tout-puissant, capable de dominer et de maîtriser la nature, nous accélérons.
Pour garder l'image de la voiture, même un coup de vent violent, ne changerait pas la donne. Il suffit juste de bien tenir le volant, de corriger un peu la trajectoire et tout continue, on roule comme avant, à tombeau ouvert.
Seulement, le mur est proche et même si l'automobiliste l'a apeçu, il ne se rend pas compte qu'il va droit dedans. Il pense encore pouvoir l'éviter ! Même pas sûr !


Se demander si les choses changeront avant la disparition de l'humanité devient plausible tellement l'inertie de notre société est immense et alimenté par les nantis. Est-ce que notre industrie du transport, de l'alimentation, des hautes technologies, du pétrole... et plein d'autres que je n'ai pas le courage d'énumérer, est-ce que dans tous ces domaines, quelqu'un souhaite une baisse de notre émission de GES ?
Oui ? Non, bien sûr. En réduisant nos rejets de GES (CO2,...), notre économie trinque. Et ça, c'est pas possible, ne pas mettre de coté notre croissance sacré, même au détriment de notre vie, là est le dilemme paradoxal dans lequel on est.

Le tableau est noir, et il a tendance à s'obscusir encore...
Repost 0
Published by kémi - dans alternatures
commenter cet article

A Lire Ici