Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

présentation

Ce petit site, ou blog-comme-on-dit, alimenté depuis novembre 2004, fait état d'un sentiment sur ce monde mal en point, des notes successives qui ne riment peut-être pas toujours à grand chose...
[...]
Rédigé quasi-entièrement en pleine possession de mes moyens intellectuels, j'espère sans aucune prétention qu'il sera susceptible de vous apporter de petits moments de réflexions...


syndication RSS


Cyber @cteurs : le site d'actions citoyennes











crôa crôa...



Freemen est un réseau de blogs, dont les autreurs sont convaincus que :

1/ le changement climatique est un problème majeur, pas uniquement écologique, mais aussi politique et économique.

2/ s'attaquer sérieusement à ce problème (et à d’autres… guerres, pauvreté, etc.) implique une remise en cause profonde de nos modèles économiques, et particulièrement de la notion de "croissance".

Au delà, comme le nom “Freemen“ l’indique, chacun pense, écrit ce qu’il veut, comme il le veut, sur son blog.

En créant des liens entre eux, les Freemen augmentent la visibilité de chacun d'eux. Rejoignez-les...

A l'évidence
A tous les hommes libres
Activart (Intelliblug)
Adam Kesher
Adamantane.orgue
Appel de Raspail
Aquafiesta
Ardente
Avenir climat
Bar Nabé
Blog Citoyen
Blokomondi
C'est quand le bonheur ?
Cap21 Normandie
Carnets de Nuit
Chambre avec vue
ChampG
Chaouinerie
Chroniques Martiennes
Citoyenne du monde... libre
Crédit facile
Crise dans les medias
D'Steckelburjer
Débords
Déconstruire Babylone
Décryptages
Dérapages
Dernières nouvelles de l'homme
Des alpes aux rocheuses
Des bulles
Des mondes en lutte
Développement durable
Développement durable et communication
Dialogue citoyen
Dieu des chats
Duplex
Eco-echos
Ecoabita
Ecocitoyen
Ecolodujour
Economie en campagne
Effraie@Blog
EKoloGik.com
Emile Bonjour
Entre Rêve et Réalité
Esprit Libre
Euromillion
Europeus
Exeworld
FAQ hommes libres
Farid Taha
Fragola
Fred de Mai
Fsens
Géoclic
Ghosts of Weimar
Gouvernance
Grande Question
Imagine 2012
Imagine 2050
Javafred
Juliette Robert
La Danse du Temps
La Faim d'un monde
La fin du capitalisme
La grande confusion
La liste à suivre
La rage du peuple…
Le Barrablog
Le Blog à Rythme
Le Blog de Guyom
Le grand ménage
Le Mague
Le Monde citoyen
Le site de la pauvreté intérieure
Le XXIIème siècle sera Utopie...
Les méditations du sauvage
Lucie de l'île
Lune de Neptune
Lux
Maison, sucrée maison
Malisan
Marionnettes en prison
Melanchalys
Met@llah
MetaBlog Journal de l'Hypertexte
Michalon
Mitsu Girlz
Mon Paysage
Moneinonline
Muji
Mythologie(s)
Nathalie NGK
Nicolas Marandon
Noolithic
Nous devons etre le changement ...
Nues _ news blog
Objectif planète
On refait le blog
Ostende
Page 2007
Penser paysage
Piquouse de rappel
PoliTIK_show
Pticrom
Quotidien Durable
Regard Sur
Remises en cause
Réseau Citoyens Libres
Sab et l'autre
Samuel Desgane
Sator
SDF
Sebos31
Skazat
Skyblogscope
Slovar les nouvelles
Source de la vie
Thierry Crouzet
This is the end
Toucher Rectal
Toujours aussi pareil ?
Tout allant vert
Tout autour de la terre
Tristram Shandy
Un œil sur la planète…
Une bibliothèque...
Utopie possible
Vampyr sentimental
Vie de Baptiste…
Vitriol
Welcome To The Brave New World
Zara-ecolo
_002

Archives


   

L'horizon s'assombrit, ultime raison pour garder les yeux bien ouverts, et affûter sa conscience.
4 juillet 2006 2 04 /07 /juillet /2006 14:40
Debout les franc-tireurs, partisans de l'altercroissance et autres SDF du développement durable ! Face au capitalisme et à la pauvreté, à l'heure de l'immigration choisie, le temps de la résistance est venu. Sur fond de rock and blog, dans une action à la fois systémique et libertaire, soyons réalistes : demandons l'impossible ! Défendons l'idée d'une entropie-décroissance sur le long terme. En citoyens du monde, déplorons l'immigration choisie, refusons la France poubelle où même en plein changement climatique, la météo est un outil marketing. Pour protéger la biodiversité de la nature et permettre un développement durable, pronons le vélo, le papier recyclé, les énergies renouvelables. Faisons entrer la démocratie représentative en politique dès les élections présidentielles. L' AUTRE, c'est nous.
Repost 0
Published by kémi - dans pot-pourri
commenter cet article
19 juin 2006 1 19 /06 /juin /2006 19:20
Ma retraite (anticipée !?), il est plus que temps que je la prenne, que je raccorche, que je me sépare enfin de cette activité qui me bouffe du temps, que je profite de ce surplus de temps libre pour lire, écrire, me détendre, sortir, discuter, bouger ou ne rien faire...
Quel bonheur de savoir que bientôt, du temps supplémentaire va m'être octroyé par une simple décision de ma part... prendre ma retraite !

Bon d'accord, ça fait plusieurs mois, je dirais même plus d'un an que je me suis désengagé de mon obligation sociétale, que j'apporte beaucoup moins d'intérêt à ce qui semble être une fatalité liée l'existence même : regarder la télévision.
Plusieurs mois que je ne regarde plus ces divertissements débilisants, ces émissions propagandistes, et tous ces encarts publicitaires. Plus d'un an que je me documente sur l'actualite, m'informe autrement que par la petite lucarne TV.

Une retraite anticipée qui arrive peut-être tard, mais il n'est jamais trop tard pour commencer une vie saine. J'apprécie la semaine sans télé, mais je prône surtout la vie sans télé, sans CETTE télé en tout cas. Je serai prêt à reprendre une activité télévisuelle le jour, s'il arrive, où celle-ci sera autre, sans publicité aucune, intelligente, informative, plurielle, contradictoire dans ses sujets, intéressante et non auto-censurée. Si ce jour arrive, je pense que la société aura radicalement changée.

Sans pessisme exacerbé, ma retarite risque d'être longue, très longue.
En attendant, je vivrai cette retraite forcément moins hypnotisé intellectuellement, un peu plus libre.
Je ne pense pas que ce changement d'habitude me soit fatal ou puisse me nuir, bien au contraire.


...l'âme se libère d'un appareil nocif à son existence...
Repost 0
Published by kémi - dans âme errante
commenter cet article
13 juin 2006 2 13 /06 /juin /2006 21:52

Le foot, enfin la coupe du monde, on sait que c'est un événement mondial majeur, qu'il attire toutes les attentions et attise toutes les passions, etc. Mais est-il nécessaire d'en parler pendant plus de 10 minutes aux journaux de 20h ? N'y aurait-il pas un ou quelques autres trucs dont le monde devrait être au courant ? Je sais pas moi, le chômage des jeunes, la trou de la sécu, la bourse qui s'enrhume, le prix de l'essence toujours trop cher pour nos belles bagnoles, le terrorisme qui représente la menace la plus grave que le monde n'ait jamais connu, enfin plein de trucs hyper importants de ce style... quoi, ou un peu de réchauffement climatique, de colonisation économique, de guerre du pétrole, de 6ème extinction massive d'espèces, de l'obligation pour notre système de créer de la précarité et d'exploiter toujours plus... ou bien encore de vision collective à long terme de la société, de choix politiques nécessaires, de sobriété énergétique, de solidarité, de partage, de décroissance. Ah non là je débloque, je suis un fou égaré !

Non, les gens veulent du foot, on leur donne du foot, même au journal télévisé du soir jusqu'à en dégueuler. Enfin, ça fait bien longtemps que je n'attends plus rien de nos médias massificateurs mais quand même je plains les gens "différents", ceux qui n'aiment pas particulièrement ce sport.

Sérieusement, ne parlons pas de l'état du monde, surtout pas, laissons les gens dans leur ignorance, on ne ferait que les affoler et la consommation le moral des ménages baisserait. Attendons sagement que tout se casse la gueule, après on pourra leur dire que ça ne marche plus, et on sécurisera les gens, leurs réactions, leurs pensées, leurs consciences, on leur mettra du foot à la tv entre deux doses de prozac en leur disant que c'est bien. Et ils écouteront, ils ne broncheront pas, plus. Non ils ne seront plus humains mais cretins...

Hummm, je gueule surement parce que la France n'a pas réussi à mettre un but ce soir.

Repost 0
Published by kémi - dans alternatures
commenter cet article
12 juin 2006 1 12 /06 /juin /2006 20:53
"Supprimez les indemnités de chômage, les systèmes légaux de retraites, les systèmes existants d'aide sociale et de revenu minimum garanti, les allocations familiales, les abattements et crédits d'impôt pour personnes à charge, les bourses d'études, les subventions à l'emploi, l'aide de l'Etat aux entreprises en difficulté. Mais versez chaque mois à chaque citoyen une somme suffisante pour couvrir les besoins fondamentaux d'un individu vivant seul. Versez-la lui qu'il travaille ou qu'il ne travaille pas, qu'il soit pauvre ou qu'il soit riche, qu'il habite seul, avec sa famille, en concubinage ou en communauté, qu'il ait ou non travaillé dans le passé. Faites tout cela et puis observez ce qui se passe."
[Collectif Charles Fourier, 1985, p. 345]
Repost 0
Published by kémi - dans lectures
commenter cet article
9 juin 2006 5 09 /06 /juin /2006 22:38
4 pour l'équipe d'Allemagne et 2 pour celle du Costa Rica !
Le capital surclasse l'amérique centrale... A quand la revanche politique ?
Repost 0
Published by kémi - dans pot-pourri
commenter cet article
9 juin 2006 5 09 /06 /juin /2006 10:36
Le PS annonce qu'il refusera les essais OGM en plein champ, un pas en avant !

Il soutiennent l'idée d'une croissance durable en favorisant l'investissement et en dopant la consommation, tout ça après avoir relevé que :
"Notre système économique, étendu à l'échelle du monde, est incompatible avec les ressources naturelles que recèle la planète comme avec le niveau de pollution qu'elle est susceptible de supporter. L'humanité est face à une impasse environnementale."
Merci pour les deux pas en arrière !

Y'aurait plein de trucs à dire sur leur projet mais je n'ai fait que survoler quelques pages...
Repost 0
8 juin 2006 4 08 /06 /juin /2006 17:57
La disparition politique des verts me chagrine... 2 à 3% des intentions de votes pour 2007, autant dire rien, enfin des prunes, que dalle !
On les dit embourbés dans des problèmes internes, incapables de construire un parti digne de ce nom. A coté de ça, tout ce qu'il racontait depuis plusieurs années, commence à être repris par les autres mouvances politiques, simplement avec un train de retard, voire deux ou trois.

"Attention à notre comportement, il bousille la planète."
- ah oui, vous aviez sans doute un peu raison ! Oulala, on va faire attention maintenant. Et si on faisait tout pareil mais de manière durable ?
- ?!?!?!
- développement durable, on est sauvé !

Il est trop tard. Image caractéristique de l'ambiance française actuelle - mais cela vaut pour tous nos amis occidentaux et peut-être même plus - le développement durable est mixé à toutes les sauces, par les ministères, tous les partis politiques, toutes les entreprises "respectables", etc. Même les citoyens veulent maintenant être durables, jeunesse éternelle, revenu constant à vie, capital santé, mieux-être obsédant.
Bref, on veut durer, c'est une belle idée mais que les actes suivent bordel, ce n'est pas le plein emploi à tout prix où la voiture individuelle pour tous même moins polluante, qui nous sauveront. Décroissance ! On commence à en parler chez les verts, chez les alter, timidement à l'extrême gauche mais nos politiques virent à droite parce que dans le bordel immonde qui s'annonce, mieux vaut enterrer ses oeufs bien profond et les garder très attentivement. Tout ça avant que la poule ne crève !

Alors on ne part plus en vacances en bagnole ou en avion. On évite les grandes surfaces, on éteint la lumière. On s'arrête, et, on change de direction...
On parle autour de nous de la situation, ça ne fait pas de mal de la rappeler, c'est de pire en pire. On agit en construisant ou reconstruisant sa vie en fonction de ses convictions, de ses idées... c'est pas simple ! Ca coule de source, toutes les barrières ne sont que mentales. En gros, on va dans le sens que l'on veut donner à la vie, à l'existence, pas uniquement la sienne mais celle de l'humanité entière.
On rentre en cohérence avec soi-même et par la même occasion avec la vie humaine à la surface terrestre.
Les frileux n'ont qu'à se dire qu'il faut en passer par là ou bien se tirer une balle tout de suite... A mon avis, y'aura plus trop de frileux face au changement, à moins d'être totalement perdu et désemparé, drogué aux antidépresseurs, à la télévision, à la consommation... Bref, de toute façon, il est toujours possible de sortir d'une idéologie comme celle de la croissance !
Conviviale et heureuse décroissance à tous.
Repost 0
2 juin 2006 5 02 /06 /juin /2006 16:40
Combien de temps allons-nous faire crever les différences et ceux qui les incarnent, les différents...
La plus probable possibilité est que ce train d'uniformisation d'enfer se poursuive jusqu'a la société de 1984 (Orwel).
A moins que des chocs (pétrolier, climatique, de civilisation, etc.) ne nous ramènent à la raison - j'en doute de plus en plus - notre système capitaliste, technicien, qui n'a plus grand chose à voir avec la démocratie telle que nos anciens l'avait imaginée, nous engloutira. Il a cette puissante capacité à tout absorber sur son passage.

Le développement durable est marketing, le commerce équitable est finance noble, le bio est tendance bourgeoise, la liberté est gaspillage, l'aide aux pays pauvres (c'est comme ça qu'on nomme les peuples qui ne fonctionnent pas totalement sous l'emprise économique mondiale) est investissement d'état sur des ressources naturelles et humaines, la guerre est croissance, la pollution est fatalité à combattre, bref, nous pansons les égratignures sur nos mains en délaissant la plaie béante que nous avons dans le dos. Nous mourrons quand même si nous ne changeons pas de prirorité.
Inutile de construire des éoliennes, des panneaux solaires, on a plus le temps, faut juste agir pendant les 20 ans maximum auquel on a encore droit.

Changement climatique : réduire de 60% nos émissions de gaz à effet de serre ne se fera pas par de petites avancées scientifiques, ni par une responsabilisation des individus et un faible changement de comportement, il faut que nos sociétés "développées" engagent un virage à 180°C pour changer d'avenir. La fatalité n'existant pas sur ce sujet, le choix est entre nos mains, pour encore quelques années, ne loupons pas notre objectif.
Repost 0
Published by kémi - dans alternatures
commenter cet article
23 mai 2006 2 23 /05 /mai /2006 08:58
L'assemblée nationale s'apprète à voter la loi de coexistence OGM le 6 juin. Et nous nous retrouvons en face d'une situation révélatrice des défauts de notre démocratie. Alors que 74 % des français souhaitent que leurs élus interdisent les cultures OGM et appliquent le principe de précaution, le risque est grand de voir ce texte autorisant les cultures OGM en plein champ voté.
Que se passe-t-il donc ?
Et bien tout simplement, dans ce cas, permettez moi de douter d'un vote représentatif des français le 6 juin, notre assemblée, ne nous aura pas représenté. Peut-on encore parler de démocratie ?
Nous sommes là face à un problème. Y'a-t-il une honnête coexistence entre les lobbies de l'agroalimentaire et notre système démocratique, il est permis de nous poser des questions.

Si la démocratie est le pouvoir exercé par le peuple pour le peuple, alors le sujet des OGM n'entre pas dans cette sphère démocratique. Les OGM seraient donc du ressort d'un autre système, technocratique celui-là ! Experts concernés et économistes sont plus à même de décider pour le peuple qui lui, n'y connait rien, n'y comprend rien, et n'est donc pas capable de choisir. Le problème des technocrates, c'est qu'ils baignent dans un milieu où l'argent règne sans vergogne et où les décisions sont avant tout économiques. Imaginez les débouchés financiers des OGM, du nucléaire, et maintenant des nanotechnologies... Le peuple ne peut pas choisir sereinement, il lui arriverait de mettre en difficulté notre économie nationale !
Chauqe décision étant de plus en plus technique, il est effectivement difficile de bien connaître un sujet donné. L'exemple des OGM est flagrant. La société technicienne ne se satisfait pas de notre modème démocratique, nous sommes bien en technocratie. A suivre la crise de régime actuelle, le dégoût des politiques par les électeurs, la dispersion des votes par manque de lisibilité des grands partis due à l'inexistence de projet réel d'avenir. La perte de repère de chaque individu engendre une diminution de notre existence dans la collectivité et une profonde crise de société.

Le peuple français, mais aussi les peuples occidentaux et du monde, va-t-il reprendre son avenir en main ? Est-ce encore possible ou sombrons-nous inéluctablement dans un système opaque et inégalitaire où quelques uns décident et la majorité subit, au détriment des plus faibles et de notre milieu de vie ?
Je ne suis pas fataliste... il y a à faire, beaucoup !
Repost 0
Published by kémi - dans alternatures
commenter cet article
22 mai 2006 1 22 /05 /mai /2006 14:39
"Celui qui fait un métier auquel il croit en essayant de rester libre est pour moi un homme riche."
Georgio Strehler.
Repost 0
Published by kémi - dans lectures
commenter cet article

A Lire Ici